Tag Archives: comédie

Les Saveurs du Palais

9 Oct

Un festin

Moi qui ne suis pas une épicurienne dans l’âme, j’étais quelque peu réticente en allant voir ce film. Finalement,  mes craintes se sont vite dissipées dès l’apparition de Catherine Frot qui excelle comme à son habitude. Campant le personnage d’Hortense Laborie au caractère bien trempé, elle met à l’honneur la gastronomie française, l’authentique, la vraie ! En quittant sa petite bourgade du Périgord pour se retrouver à sa plus grande surprise la cuisinière personnelle  du Président de la république, elle va devoir se confronter à tous les obstacles qu’une provinciale peut subir en arrivant à Paris. Hortense qui ne connaît strictemment rien aux règles du protocole ne passe pas inaperçue à l’Elysée, son manque de docilité va malheureusement lui jouer des tours….

Bienvenue dans les cuisines du Pouvoir où les chefs aussi arrogants les uns que les autres vont s’avérer machiavéliques! Mais la Hortense en impose et son savoir faire culinaire va en épater plus d’un !

En s’inspirant de l’histoire de la cuisinière de François Mittérand (Danièle Depeuch), Christian Vincent nous invite dans les coulisses de l’Elysée et c’est fort intéressant. Grâce au parallèle qui est fait avec l’autre pan de la vie de Danièle Delpeuch qui a exercé en tant que cantinière sur une base scientifique en Antarctique, nous passons d’une Hortense Laborie qui se fait constamment houspiller par la hiérarchie à une femme apaisée et émouvante alors qu’elle travaille en tant que cantinière au milieu de nulle part!

Dans les arcades du pouvoir, versez un soupçon d’histoire vraie : Danièle Delpeuch puis  une pointe d' »Eloge de la cuisine française » d’Edouard Nignon. Laissez mijoter et ajoutez un acteur débutant: Jean d’Ormesson. Mélangez le tout en cérémonial de repas sans oublier la touche pétillante de Catherine Frot. Servez !

Mum…SAVOUREUX !

Publicités

Sunderland – Clément Koch

11 Déc

So british!

Sunderland n’est pas qu’un club de foot, c’est aussi une ville industrielle du Nord-Est de l’Angleterre. On y retrouve Sally, une jeune femme au chômage depuis que l’usine de poulet a fermée pour cause de grippe aviaire. Cette dernière,  élève seule sa petite soeur Jill, qui souffre de problèmes psychiques. Ne pouvant pas compter sur les revenus de sa colocataire Ruby, adepte du téléphone rose et pour ne pas perdre la garde de sa petite soeur, Sally doit trouver de l’argent le plus rapidement possible.

Après avoir lu les petites annonces du journal local, elle élabore un projet insensé pour gagner de l’argent…louer son utérus!

Une véritable comédie à l’anglaise pourtant écrite par un français pur jus, qui m’a fait rire à gorge déployée du début à la fin!

Au Petit Théâtre de Paris, de 28 à 38 euros

  • Du mardi au samedi à 21h
  • Samedi à 17h
  • Dimanche à 15h

http://www.theatredeparis.com/index.asp?id=26&idf=40