Archive | juillet, 2012

MARLEY – Kevin MacDonald

22 Juil

Entrez dans le monde des rastas pendant 2h24 !

Repérant dans un  petit cinéma de quartier  le documentaire Marley, mon ami se pressa de me donner rdv le soir même pour une soirée « Yeah man ». Mumm pourquoi pas… l’occasion de renouer avec l’époque insouciante de l’adolescence où les posters de Bob ornaient ma chambre et où les No woman, No cry  faisait frissonner les baffles de ma chaîne hifi ainsi que les voisins !

Kevin MacDonald a déjà réalisé beaucoup de documentaires dont deux très remarqués :  Un jour en septembre  et  Le Dernier Roi d’Ecosse.  Choisissant cette fois de partir sur les traces de la star jamaïcaine au sein de son village natal, il a pu recueillir les nombreuses confidences de ses proches et témoins de l’époque.

On y apprend entres autres, que Bob Marley né d’une mère noire et d’un père blanc souffrait beaucoup de moqueries lié à son métissage, qu’il était extrêmement timide ou qu’il enchainait les sales boulots tel que coupeur de bois. Mais surtout que cet homme passionné de musique inventa le reggae presque par hasard en entendant un son imprévu alors qu’il était en train de gratouiller !

Le rastafari est né !

Pour la petite histoire? ce mouvement veut que la Bible prescrit la consommation de marijuana, défend l’afrocentrisme et la réincarnation du Christ en Haïlé Selassié Ier, empereur d’Ethiopie à l’époque.

Très vite, Bob connaît la gloire dans son pays mais la guerre civile envahit Kingston et malgré tous ses efforts pour réunir le peuple comme le fameux concert gratuit où il fut victime d’une tentative d’assassinat ; Bob ne se sent plus en sécurité et s’exile à Londres.

Le documentaire revient sur ces moments heureux passés dans sa grande maison londonienne où il menait une vie « à la cool » entouré de ses potes rastas, passant son temps à jouer au foot et bien sûr à enregistrer de nombreux  disques.

Un film touchant qui retrace de façon consciencieuse à l’aide d’archives rares et de témoignages intimes, la vie de la légende rasta jusqu’à sa mort en 1981.