Archive | février, 2012

37e nuit des César

24 Fév

37e nuit des César, c’est ce soir !

Ce soir, ne manquez pas  la 37e nuit des César!

Présidée par Guillaume Canet, ce rendez-vous incontournable du cinéma français est retransmis depuis le Théâtre du Châtelet à Paris.

 «The Artist», «Polisse», «Intouchables», «La guerre est déclarée», «Pater», «L’Exercice de l’Etat» ou «Le Havre», quel sera le grand gagnant après «Des hommes et des dieux» sacré l’année dernière ?

Les principales nominations (et mes chouchous en rouge!) :

Meilleur Film
« L’exercice de l’Etat », de Pierre Schoeller
« La guerre est déclarée », deValérie Donzelli
« Le Havre », d’Aki Kaurismäki
« Intouchables », d’Eric Toledano et Olivier Nakache
« Pater », d’Alain Cavalier
« Polisse », de Maïwenn 
« The Artist », de Michel Hazanavicius

Meilleure Actrice
Ariane Ascaride dans « Les neiges du Kilimandjaro »
Bérénice Bejo dans « The Artist »
Leïla Bekhti dans « La Source des femmes »
Valérie Donzelli dans « La guerre est déclarée »
Marina Foïs dans « Polisse »
Marie Gillain dans « Toutes nos envies »
Karin Viard dans « Polisse »

Meilleur Acteur
Sami Bouajila dans « Omar m’a tuer »
François Cluzet dans « Intouchables »
Jean Dujardin dans « The Artist »
Olivier Gourmet dans « L’exercice de l’Etat »
Denis Podalydès dans « La conquête »
Omar Sy dans « Intouchables »
Philippe Torreton dans « Présumé coupable »

Votez sur : http://cesar.canalplus.fr/#

 

« Il était une fois…LA HAINE »

23 Fév

Jusqu’ici tout va bien…

Un documentaire de la série « Un film et son époque » diffusé sur France 5  le 23 février 2012 à 21h40

Si vous l’avez loupé, oublié de l’enregistrer ou si vous complètement oublié l’existence de France 5… Je vous conseille fortement d’aller regarder la vidéo (lien ci-dessous) qui est disponible en intégralité jusqu’au jeudi 1 mars 2012! 

 

http://info.francetelevisions.fr/video-info/?id-video=indigo_docu_011161_0_304303_179_03022012084911_F5

Résumé (France 5):

Rythmé par le compte à rebours implacable d’un drame annoncé, « La Haine » raconte la journée de trois jeunes amis dans une cité de la banlieue parisienne, le lendemain d’une nuit d’émeute. Sans travail, confrontés à la violence policière et à l’ennui, l’un d’entre eux meurt accidentellement.

A sa sortie, le film défraie la chronique, suscite de violentes polémiques et fait plus de deux millions d’entrées. Cette année-là, Jacques Chirac est élu Président de la République. Son thème de campagne a été la « fracture sociale ».

Sur fond de paupérisation accélérée des classes populaires et de montée du vote d’extrême droite, les années 90 voient l’affirmation d’une jeunesse issue de l’immigration et de la culture hip hop.

Les problèmes liés au chômage des jeunes, à l’insécurité, à l’intégration des populations nouvellement immigrées et aux quartiers appelés « Zone Urbaine Sensible », s’inscrivent durablement dans la réalité politique, économique et sociale du pays.

« La Haine » est le deuxième long-métrage de Mathieu Kassovitz. Le jeune réalisateur, également comédien, a reçu, quelques mois auparavant, le César du Meilleur espoir masculin pour son rôle dans le premier film de Jacques Audiard, « Regarde les hommes tomber ».

Cinéaste engagé dans son époque, Mathieu Kassovitz devient à 27 ans, la tête de proue du renouveau du cinéma français.

http://documentaires.france5.fr/documentaires/un-film-et-son-epoque/il-etait-une-fois-la-haine

Medea – Carlotta Ikeda & Pascal Quignard

19 Fév

La danse des ténèbres

Carlotta Ikeda, référence féminine incontournable du Butô est magnifique ! A 60 ans passé, son corps d’apparence fragilisé s’agite  dans une danse effrénée ou se côtoie la vie et la mort.

Médée,  trompée et répudiée par l’homme de sa vie, rentre dans une rage folle jusqu’à ne plus maîtriser  ses gestes. N’ayant aucune  pitié lorsqu’elle tue Créüse et égorge ses propres enfants, elle est soumise à une colère volcanique!

S’ensuit une danse quasi fantomatique ou enfin la douleur et la détresse s’installe…

 

  •  La lecture de Pascal Quignard en première partie du spectacle m’a gênée, le voir et l’écouter débiter son texte dans la pénombre et de plus sans aucun effet théâtral ne m’a vraiment pas plu ! j’aurais préféré lire le texte toute seule ou via un autre dispositif 

 

  • Pour rappel voici la légende de Médée : Fille du roi de Colchide, elle s’éprend de Jason, l’aide à s’emparer de la Toson d’or et s’enfuit avec les Argonautes. Jason l’épouse puis l’abandonne pour Créüse, fille du roi de Corinthe. Médée se venge en offrant à celle-ci une tunique qui l’a consume, mais aussi en égorgeant les enfants qu’elle avait eu elle-même avec Jason
  • Jusqu’au 19 février 2012 au Théâtre Paris Villette

Tarif : 23 euros – Tarifs réduits : 16 / 10 euros

 http://www.theatre-paris-villette.com/

  • Carlotta Ikeda : Du Butô à la danse insensée

 Exposition de photographies de Laurencine Lot

Jusqu’au  26 mars 2012 – Dorothy’s gallery

 http://dorothysgallery.com/art/

 

Gaulois, une expo renversante

14 Fév

Mais qui sont vraiment nos ancêtres les Gaulois ?

 Tout savoir de La Gaule est de ses Gaulois grâce à une exposition ludique et instructive à souhait !

C’est cette civilisation complexe, peu ou mal connue qui est ici, explorée sous toutes ses formes. Grâce aux dernières découvertes archéologiques, nous découvrons les sociétés gauloises sous un regard neuf loin des idées reçues. 

Le mode de vie et le savoir-faire des gaulois sont mis en valeur grâce à une quantité d’objets qui sont autant de véritables trésors pour l’archéologue : outils, armes, bijoux, monnaies, poteries, sculptures… 

Mais également  avec des maquettes reconstituant des villages où l’on constate des parcelles ordonnées, des silos bien étudiés, des fermes d’élevages soignées (souvent de porcs sauvages = les fameux sangliers d’Obélix) etc.

Autant de témoins prouvant que les Gaulois n’étaient pas si sauvages et désorganisés qu’on le croit si l’on s’en rapporte seulement à leurs combats belliqueux face aux romains ! Ces vestiges du passé illustrent leur  étonnante capacité à aménager le territoire qui est aujourd’hui le nôtre !

La scénographie est très bien pensée et le nombre d’objets exposés ainsi que les 7 ateliers proposés permettent de passer un agréable moment en compagnie de nos chers Gaulois !

 L’exposition est construite en 5 parties :

1.   2 000 ans d’imaginaire gaulois : Tableaux, sculptures, chansons pour évoquer l’image des Gaulois de La Guerre des Gaules à aujourd’hui.

 2.   De la fouille aux laboratoires : Chantier de fouille, outils, jeux interactifs et ateliers pour découvrir le fabuleux métier de l’archéologue !

 3.   De la fouille au musée : La reconstitution de quatre tombes pour découvrir  les rites et pratiques de la société gauloise  +  une collection d’objets authentiques de l’âge du fer.  

4. Légères perturbations en Centre-Gaule : Un spectacle audiovisuel qui raconte la vie gauloise dans une scénarisation originale.

 5. Adieu les mythes ? : L’épilogue fait écho au prologue : de la difficulté de se débarrasser de nos images d’Epinal…

 Et Pour finir :

Savez-vous qu’environ 200 mots de la langue française sont d’origine purement gauloise ?

cheval – mouton –  sillon – brasserie – braguette – drap – béret – chemin – bagnole – jante – charpente – berceau – tonneau – mine – étain – lance – javelot – valet

Ces quelques mots ont fièrement résisté au Latin !

 

  • Gaulois une expo renversante

Jusqu’au  2 septembre 2012

à la Cité des sciences et de l’industrie – www.cité-sciences.fr

Horaires : 10h-18h mardi-samedi | 10h-19h dimanche

Tarifs : 11€ | 8€ tarif réduit | gratuit -6 ans et chômeurs

  • Le billet donne accès à toutes les expos permanentes et aux expos temporaires sauf  Ombres et lumières – Profitez-en!

 

  •  La plupart des découvertes archéologiques ont été conduites par l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives)  www.inrap.fr